Intégration Africaine : Les réformes de l’Union africaine au cœur de la Semaine de l’Intégration Africaine

Dans le cadre de la traditionnelle célébration de la naissance de l’Organisation de l’unité africaine, survenue le 25 avril 1963, devenue l’Union africaine depuis 2002,

le ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine a organisé, le jeudi 24 mai 2018 à l’Hôtel Sheraton, une journée d’information sur les grandes réformes en cours de l’UA dans le cadre de la Semaine de l’intégration africaine (SIA). Il s’agit, entre autres, des affaires politiques, la paix et la sécurité, le financement de l’UA et la représentation de l’UA à dans le monde.

La cérémonie d’ouverture était présidée par Dr. Abdramane Sylla, ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, en présence de Pierre Buyoya, haut représentant du président de la commission de l’UA et chef de la Misahel.

L’objectif de la célébration de la SIA est de réaffirmer l’attachement de notre pays à l’unification du continent africain. Du 24 au 26, plusieurs activités étaient au programme. Le coup d’envoi  des  activités de l’édition 2018 a été donné à travers une journée d’information sur les réformes de l’UA. Il s’agissait, pour les participants, de faire l’état des lieux des réformes essentielles actuellement engagées pour améliorer la gouvernance de l’Union africaine, rationaliser son champ d’action et conforter son autonomie financière.

A  cet effet deux présentations ont été faites. Une première présentation portant sur les axes prioritaires de la réforme a été faite par Pierre Buyoya. Il a retracé le processus de réforme de l’UA de 1963 à nos jours, avant de parler des axes prioritaires de la réforme actuelle qui sont, entre autres, les affaires politiques, la paix et la sécurité, le financement de l’UA et la représentation de l’UA dans le monde.

Quant à la deuxième  présentation, elle a été faite par Fafré Camara, ambassadeur du Mali auprès de l’UA. Elle a concerné l’approche et la mise en œuvre de la zone de libre-échange économique continental. Pour S. E.  Camara, ces réformes aboutiront, parce qu’elles sont portées cette fois-ci par les chefs d’Etat mêmes de l’UA, contrairement aux précédentes réformes.

Auparavant dans son discours d’ouverture, le ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, Abdramane Sylla, a adressé la profonde reconnaissance des autorités maliennes à l’UA et à la Cédéao, pour leur soutien au processus de consolidation de la paix dans notre pays après la crise multidimensionnelle de 2012. Il a aussi rappelé le rôle joué par le Mali dans le raffermissement de l’unité africaine et la perpétuation de l’idéal panafricain.

Le samedi dernier, sous l’égide du ministre de la Défense et des Anciens combattants, Tiéna Coulibaly, représentant le Premier ministre, il a été procédé à la montée des couleurs au monument de la Tour d’Afrique.

 

Informations supplémentaires